5 astuces pour motiver son enfant
Non classé

6 astuces pour motiver son enfant

Motiver son enfant, le voir heureux et réussir sa vie en réalisant ses rêves, c’est le désir de tout parent. En effet, la motivation, fondation de tout apprentissage, permet de surmonter les obstacles et de déplacer les montagnes. Mais, il y a motivation et motivation.

 

Note : Cet article est une chronique invitée écrite par Maggy, auteure du blog Inspiration École et de « Maman, j’aime apprendre! Réconcilie ton enfant avec l’école sans stress, ni prise de tête », un programme basé sur la pédagogie positive pour accompagner son enfant dans ses apprentissages scolaires, de manière sereine et efficace.

 

 

Motiver son enfant: quelle différence entre motivation interne et externe?

 

La motivation interne ou intrinsèque est personnelle. Elle prend sa source à l’intérieur de soi. Elle se manifeste par le plaisir ressenti dans l’exécution d’une tâche, d’une activité, et la fierté de son accomplissement. Lorsque la motivation est interne, l’enfant ou l’adulte agit par vocation, par envie, par passion.

 

A contrario, la motivation externe ou extrinsèque dépend de facteurs extérieurs comme les récompenses, les rétributions, les résultats, qui sont sans rapport réel avec l’activité elle-même. Par exemple, en quoi le fait d’obtenir une note (que ce soit un 8/20 ou un 16/20) à un contrôle de mathématiques a t-il un quelconque rapport avec la capacité d’un élève à résoudre une équation ou utiliser l’opération adéquate pour résoudre un problème ?

 

En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les récompenses peuvent avoir à la longue, un effet démotivant sur l’enfant, et ce, pour plusieurs raisons.

 

D’une part, lorsqu’un enfant agit (ou travaille à l’école, par exemple), uniquement pour la récompense qu’il obtiendra au bout, il peut arriver un jour que cette récompense ne le satisfasse plus. En effet, l’enfant grandit, évolue et son système de valeurs avec. Avec le temps, il en voudra probablement toujours un peu plus et se sentira de fait, de moins en moins satisfait. Quant au jour où la récompense disparaîtra complètement, l’enfant risque de ne plus faire aucun effort.

 

D’autre part, lorsque la motivation est externe, les objectifs se transforment en obstacles qui doivent être franchis dans le seul but d’obtenir la récompense. Au lieu de cela, nous devrions encourager nos enfants à réfléchir à la façon dont ces obstacles les ont aidés à grandir en tant que personne. Ils prendront d’autant plus conscience de la valeur de ce qu’ils ont accompli.

 

Bien que la motivation externe a sa place et son utilité chez le jeune enfant, (par exemple, lorsque vous tendez son hochet à votre bébé pour l’inciter à se mettre debout ou à faire ses premiers pas), la recherche a montré qu’il est mieux de stimuler la motivation interne de son enfant, autant que possible, plutôt que sa motivation externe.

 

Mais comment donc motiver son enfant et lui donner envie de s’investir?

 

Voici 5 manières saines et efficaces de stimuler la motivation interne de votre enfant, quelle que soit l’activité (ou presque!).

 

1.        L’aider à découvrir ses passions et visualiser ses rêves

 

Lorsqu’un enfant trouve un sujet qui le passionne, il peut y passer des heures: étudier les dinosaures, taper dans un ballon de foot, écrire des morceaux de rap, jouer à la console vidéo…

Dans ces moments-là, nulle besoin de motiver son enfant! Sa motivation interne est stimulée par l’intérêt même qu’il porte à l’activité et par le plaisir qu’elle lui procure.

 

Quelles ressources et quelles forces votre enfant utilise-t-il lors de ces activités? Est-ce sa patience, son sens logique, son raisonnement, sa créativité, sa curiosité… ?

 

Une fois que vous parviendrez à pointer ces ressources, vous serez en mesure de lui proposer et de lui faire découvrir d’autres activités où il pourra également les mettre en oeuvre.

 

Les aspirations et les rêves sont également sources de motivation interne. Pour mieux les cerner, proposez à votre enfant de réaliser son tableau de rêves: à l’aide de photos de magazines, de ciseaux, de colle, de crayons et d’une grande feuille de papier (de format A3, par exemple), il s’agit de réaliser un collage d’images et de textes représentant ce à quoi votre enfant aspire.

 

Réaliser un tableau de rêves a un effet puissant sur la motivation, car cela stimule le cerveau en l’incitant à la visualisation, à la projection et à la réalisation.

 

2. Motiver son enfant en l’aidant à se fixer des objectifs

 

Vous devrez apprendre à votre enfant que, pour poursuivre ses rêves ou mener à bien tout projet, quel qu’il soit, il devra d’abord se fixer des objectifs.

 

Son tableau de rêve l’aidera à visualiser l’avenir, mais il devra être capable de déterminer les étapes concrètes qu’il devra franchir pour y arriver.

 

Pour cela, enseignez-lui la méthode des petits pas. Elle consiste à diviser un grand objectif qui  peut apparaître comme décourageant et hors d’atteinte, en plus petits objectifs plus facilement atteignables et motivants. Cette technique est idéale pour motiver son enfant et l’aider à atteindre ses objectifs de manière rigoureuse.

 

N’hésitez pas à matérialiser le chemin à parcourir en lui faisant dessiner une échelle (à gravir) dont chaque barreau représentera une étape.

 

3. Encourager son esprit critique

 

Maintenir une motivation interne peut s’avérer difficile, en particulier pour un enfant. En effet, il peut se retrouver face à une réalité qui ne corresponde pas exactement à ce qu’il s’est imaginé au moment de définir ses objectifs.

 

C’est pourquoi il est important non seulement de laisser les enfants fixer eux-mêmes leurs objectifs, mais aussi de les laisser décider de la façon dont ils vont les poursuivre.

 

De nombreuses études ont montré que la liberté de choisir est l’une des techniques de persuasion les plus puissantes. Aussi, quand les enfants ont l’impression d’avoir tracé leur propre chemin, ils sont plus motivés à le suivre.

 

Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas y réfléchir avec eux, mais que nous ne devrions pas faire le travail à leur place. Après tout, ce sont leurs rêves, pas les nôtres.

 

En favorisant son aptitude à se questionner et à résoudre des problèmes simples, vous stimulerez votre enfant à utiliser son plein potentiel.

 

En effet, il éprouvera davantage de plaisir, s’il s’approprie la démarche plutôt que s’il essaie simplement d’appliquer quelque chose que vous lui aurez dicté.

 

 

4. Collaborer en famille pour motiver son enfant

 

L’implication du reste de la famille est un puissant facteur de motivation pour les enfants en ce qui concerne les tâches difficiles à accomplir. Donner à un enfant le sentiment d’être soutenu par les autres membres de la famille pour réaliser ses rêves, ses projets peut l’aider à surmonter les défis qu’il rencontre.

Il peut être difficile de trouver des moyens de collaborer sur quelque chose d’aussi personnel que de suivre son propre rêve. Cela ne veut pas dire que c’est impossible.

 

Les parents, les frères et sœurs peuvent collaborer à la création d’un tableau de rêve ou d’une échelle d’objectifs.

 

L’implication de la famille sera pour votre enfant une preuve tangible de l’amour qu’on lui porte et l’importance de la place qu’il a au sein de la famille. Son sentiment de sécurité n’en sera que renforcé.

 

Si cette collaboration vise un objectif commun (comme un voyage en famille, par exemple), la motivation collective sera encore plus forte.

 

 

 

5. Lui laisser plus d’autonomie

 

En tant que parents, on peut être tenté de surveiller tout ce que font nos enfants pour s’assurer qu’ils le font correctement. On pourrait également être facilement tentés de le récompenser à chaque fois qu’il franchit une étape sur son échelle d’objectifs.

 

Là aussi, les recherches scientifiques sont là pour nous rappeler à l’ordre! Elles ont démontré que les enfants effectuant des activités sous la surveillance d’un adulte manifesteront nettement moins d’intérêt à les refaire que les enfants qui n’auront pas été surveillés. Il semblerait donc que la surveillance des adultes soit un facteur de motivation externe suffisamment puissant pour inhiber le développement de la motivation interne.

 

Bien sûr, là encore, ne tombons pas dans l’excès! Il y a des domaines où vos enfants auront indéniablement besoin de votre aide et de vos conseils et vous devrez les leur donner. Mais nous devons également être capables de leur donner la liberté d’évoluer également loin de notre œil vigilant.

 

Halte à l’ingérence! Laissez-les travailler/évoluer/agir de manière autonome et soyez disponibles pour leur fournir votre aide ou votre avis lorsqu’ils le demandent.

 

 

6. Le laisser vous enseigner

 

L’école est souvent le domaine où un enfant a le plus besoin de motivation.

 

On peut motiver son enfant pour l’école simplement en lui montrant de l’intérêt pour ce qu’il a fait pendant la journée et ce qu’il a appris à l’école. Posez-lui des questions. En voyant votre intérêt, il aura envie de vous apporter des réponses, cela le poussera à se documenter, par exemple.

 

Nous avons beaucoup à apprendre de nos enfants. (Ne serait-ce que sur la manipulation de notre smartphone! 😉)

 

En donnant à nos enfants l’occasion de nous apprendre ce qu’ils apprennent à l’école, nous pouvons les aider à approfondir leur compréhension de sujets qui les attirent moins ou qui sont plus difficiles pour eux.

 

Découvrez comment vous pouvez redonner à votre enfant le goût d’apprendre grâce à la pédagogie positive, en visionnant la vidéo « 6 raisons pour lesquelles ton enfant est fâché avec l’école ».

Dans cette vidéo, je vous explique pourquoi votre enfant manque d’envie et de motivation pour l’apprentissage, l’école et les devoirs et comment vous pouvez lui (re)donner l’envie d’ouvrir ses cahiers!

 

 

À bientôt et merci à Chang de m’avoir accueillie sur son blog.

 

Maggy, Inspiration École

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.