Cover - pédagogie montessori
Parentalité positive

Pédagogie Montessori : les principes clefs et les périodes sensibles

On parle beaucoup de la pédagogie Montessori mais connaissez-vous les principes clefs de cette méthodes et les “périodes sensibles” ?

Peut-être que vous en avez entendu parlé et que vous souhaitez essayer avec votre enfant.

Mais il y a beaucoup d’informations.

J’ai eu la chance de découvrir un coffret avec plusieurs activités et un livret qui présente la pédagogie Montessori.

Aujourd’hui, je vous confie donc un résumé des grands principes et des différentes “périodes sensibles” de l’enfant.

 

Cover - pédagogie montessori
La pédagogie Montessori – Principes clefs et périodes sensibles de l’enfant

 

La pédagogie Montessori

Selon Maria Montessori, l’enfant nous dit :
– Entre 0 et 3 ans : “Aide-moi à être”
– Entre 3 et 6 ans : “Aide-moi à faire par moi-même”

Le but est de fournir à l’enfant un environnement adapté (taille, hauteur, …) dans le but de l’aider à faire seul. On ne va pas le laisser faire tout ce qu’il veut, il aura un choix limité et sécurisé que vous aurez aménagé pour lui afin qu’il se développe.

Soyez un observateur. N’aidez pas votre enfant plus qu’il n’en a besoin. Si son activité est ordonnée et qu’il est concentré, ne pas l’interrompre pendant son activité. Par contre, s’il fatigue et que ses gestes deviennent désordonnés, vous pouvez l’accompagner en retirant l’activité.

De cette manière, vous allez pouvoir accompagner votre enfant et adapter les activités.

Maria Montessori et l’éveil de l’enfant

Les principes importants sont :
– Respecter toute activité intellectuelle de l’enfant
– Il faut seconder autant que possible le désir d’activité de l’enfant, sans faire à sa place.
– L’enfant est très sensible à son environnement, il faut faire attention à notre relation avec lui.

Le défi, c’est d’éduquer un enfant, de l’aider à se développer sans pouvoir parler avec lui.

CHAPITRE 1 : Maria Montessori et l’enfant

Les grands principes de la pédagogie Montessori

Une vision sociale de l’enfant

L’enfant a longtemps été vu comme un être assisté. Maria Montessori propose de le voir comme une personne à part entière. Elle propose à l’adulte de se préparer pour l’accompagner et à suivre ses besoins pour qu’il exprime son plein potentiel :
– Aider l’enfant à faire seul
– Se demander, comment aider l’enfant à agir seul ?
– Se demander à partir de quel moment on devient un obstacle pour l’évolution de l’enfant.

L’esprit absorbant

Pour les enfants de 0 à 3 ans, Maria Montessori parle d’esprit absorbant. En gros, ils s’approprient tout ce qui est dans leur environnement sans distinction, dans le but de s’adapter à ce monde qui les entoure. Toutes ces expériences et stimulations sont ce qui va guider son développement.
L’environnement est donc primordial, Maria Montessori parle d’environnement préparé, qui sera une “aide à la vie” pour votre enfant.

Les périodes sensibles

Les périodes sensibles sont une notion importante dans la pédagogie de Maria Montessori.

Ce sont des moments précis de son développement où l’enfant est poussé à apprendre par son besoin intérieur de développement.

Il alors va sélectionner des éléments particuliers de son environnement pour répondre à ce besoin.

C’est pourquoi il est important de proposer un environnement :
– adapté,
– organisé
– et préparé.

C’est grâce à l’observation que l’on va pouvoir proposer les activités adaptées. Ces activités doivent être :
– de qualités
– proposées en quantité raisonnable (pour éviter la sur-stimulation, qui est fatigante pour eu)

Pour faire cela, il est donc important de connaître ces périodes sensibles.

CHAPITRE 2 : Préparer l’arrivée du bébé

La chambre

La chambre doit être chaleureuse et accueillante.

Il faudra y différencier, l’espace d’activité et l’espace de sommeil.

Comment adapter la chambre du bébé ?
– Optez pour une décoration minimaliste : murs unis, couleurs chaudes, quantité d’objets limitée, décoration simple
– Trop d’informations visuelles peuvent regarder l’endormissement
– La sur-stimulation visuelle empêche la concentration lors d’activités
– Limiter le nombre d’objets facilite le rangement (pour vous et pour votre enfant)
– La simplicité favorise les repères pour l’enfant
– Chaque objet doit avoir une place précise.
– Proposez une décoration à sa hauteur pour qu’il en profite.
– Prévoyez 3 espaces distincts : espace sommeil, espace activités, espace bibliothèque.

L’espace sommeil

Pour l’espace sommeil, Maria Montessori conseille un environnement rassurant pour vous mais aussi pour l’enfant.
L’espace doit être doux et chaleureux.
Quand il pourra dormir seul, vous pouvez l’installer un lit duquel il peut se lever seul, de manière sécurisée.
N’hésitez pas à vous mettre également à sa place pour voir ce qu’il voit quand il s’endort.

L’espace pour les activités et le mouvement

Un tapis suffit, l’important est qu’il est de l’espace pour exercer ses muscles. Vous pourrez disposer un petit miroir en plus.

Les jouets doivent être :
– sélectionné selon ses intérêts du moment
– en nombre raisonnable
– sur une étagère à sa hauteur quand c’est adapté

Le coin bibliothèque

Vous pouvez aménager une bibliothèque dans sa chambre selon ces 3 critères :
– dans un meuble adapté en hauteur et avec des coins arrondis
– ordonné : en quantité raisonnable et à la verticale pour donner envie.
– favoriser des histoires avec des vraies personnes ou des imagiers réalistes.

Espace et temps de repas

À partir de 6 mois, le bébé pourra commencer à manger solide.

S’il peut se tenir, vous pouvez l’installer sur une chaise haute.

Respecter son rythme et ne le forcer pas à langer rapidement en lui mettant la cuillère à la bouche.

Mettez-vous devant lui. Le repas a également une fonction sociale.

La salle de bain

L’espace pour le change

Cet espace doit être confortable pour vous et pour le bébé.
Faites en sorte d’avoir tout à portée de main.
Au fur et à mesure qu’il grandit, demandez-lui de participer activement, en enlevant lui-même sa couche-culotte par exemple.
Veillez toujours à lui demander des tâches pas trop difficiles ni trop faciles pour le guider vers l’autonomie.

L’espace pour le bain et la toilette

C’est un moment privilégié supplémentaire, à condition d’être disposé et organisé à l’avance (température de l’eau, serviette, savon, etc.)

CHAPITRE 3 : De la maternité à la maison

Comprendre les besoins de son bébé

Les premiers liens

À la naissance, l’enfant passe d’un calme absolu à la civilisation. “Il nous arrive accablé par le contraste entre un repos absolu et l’inconcevable effort qu’il a dû fournir pour naître” disait Maria Montessori.
L’accueillir dans les meilleures conditions (lumière tamisée, température adaptée, bras de maman, etc.) lui permet une arrivée en douceur.
Les premières heures après la naissance du bébé sont importantes pour sa relation avec ses parents et dans le développement affectif, relationnel et cognitif.

Le sommeil

Maria Montessori proposait de respecter le sommeil de l’enfant, en quantité et en qualité. Elle préconisait un lit sans barreau pour que l’enfant puisse se lever dès qu’il en a envie.

Aider son enfant à développer ses potentialités

En connaissant les périodes sensibles de l’enfant, vous allez pouvoir lui fournir un environnement et des activités adaptées.

Ces périodes ne sont pas distinctes et peuvent s’entremêler.

Favoriser et soutenir son développement affectif et social

La période sensible du développement social

Les relations sociales sont importantes pour le développement de votre enfant. Il se fait d’abord dans le cercle familial immédiat puis s’élargit au cercle amical.

Votre rôle : interagissez avec lui, parlez-lui et écoutez-le quand il est disponible. Respectez quand même ces phases de sommeil et évitez la sur-stimulation.

La période de l’ordre

L’ordre et les routines vont construire l’ordre intérieur de votre enfant. Un cadre ordonné et des repères constants lui permettront d’être rassuré et de développer sa confiance en lui.

Votre rôle : organisez des espaces ordonnés et simples. Chaque objet aura une place définie et toujours rangée au même endroit. Les rythmes réguliers et routines lui permettront d’avoir des repères sécurisants.

Favoriser et soutenir son développement visuel

À la naissance, un bébé ne voit pas aussi bien qu’un adulte mais il voit. Il est au départ sensible surtout aux contrastes. Il aime les formes curvilignes, rectilignes et aimées les schémas de visage humains.

La période sensible des petits objets

Entre 18 et 24 mois, votre bébé sera particulièrement attiré par les petits objets et leurs détails. Il voudra les porter à la bouche donc attention, sélectionnez bien ces objets.

Votre rôle : Entrez en contact avec votre bébé en le regardant dans les yeux, il aime les visages humains. Quand il est disposé, proposez-lui un environnement visuel stimulant. Dès qu’il regarde ailleurs, c’est qu’il a besoin de repos, remettez-le dans un environnement calme.

Favoriser et soutenir son développement sensori-moteur

La période sensible du mouvement

Dès la naissance, le bébé peut serrer la main mais c’est un réflexe. À partir de 6 mois, cela devient intentionnel. Et entre 12 et 24 mois, il gagne en force et commence à imiter nos gestes : mettre la table, faire à manger, etc.

Votre rôle : Respectez son évolution. Par exemple, ne le mettez pas assis s’il n’y arrive pas encore seul. Cela lui permettra de développer chaque phase et les muscles associés. Proposez-lui un environnement sécurisé mais libre pour qu’il développe son autonomie et son estime de soi. Essayez si possible de proposer des vêtements souples et légers.

La période sensible du développement sensoriel puis du raffinement sensoriel

Le bébé découvre son environnement par les sens. Cette perception par les sens favorise le développement de l’intelligence.

Votre rôle : Proposez des activités adaptées et en quantité raisonnable :
– perception visuelle : distinction des couleurs
– musiques : chants et comptines
– coordination œil-main : balles, …

Favoriser et soutenir la construction de son langage

Le cerveau du bébé est prêt pour le langage bien avant qu’il puisse parler réellement.

La période sensible du langage

Il existe 2 étapes principales dans l’acquisition du langage :
– Période pré-linguistique, de la naissance à 10-12 mois : l’enfant pleure de différentes manières pour se faire comprendre, puis prononcer quelques voyelles puis consommes. Et enfin, il dit ses premiers mots.

– Période linguistique, de 12 à 36 mois :
Jusqu’à 20 mois, l’enfant prononce de nouveaux mots et fait de petites phrases.
Puis il pourra utiliser les mots pour nommer les choses et son vocabulaire s’enrichit.
À partir de 20 mois, les phrases deviennent plus longues et complexes.

Votre rôle : dès la naissance, parlez distinctement et lentement avec votre enfant. Utilisez des mots simples, corrects en français et précis.
Proposez des activités telles que :
– Les comptines
– les jeux de doigts
– des imagiers
– des cartes d’images
– des histoires sont les personnages sont des enfants.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.