Un enfant serein
Livres

Comment aider mon enfant à être moins stressé ?

La chronique du jour est proposée par Stéphanie du blog www.enfantzen.fr.

J’ai travaillé en tant que professeur des écoles pendant plus de 10 ans. Chaque année mon constat était le même. Nos enfants sont trop stressés. Bien sûr, le jour de la rentrée, cela peut paraître normal. Mais tous les autres jours je travaillais aussi à les rendre plus sereins.

Nos vies actuelles bien (trop ?) remplies ont des conséquences sur nos petits et grands enfants. Manque de temps, précipitations « dépêche-toi, on va être en retard ! », manque de sommeil ou de grand air…

Je me posais alors régulièrement la question : comment aider mon enfant à être moins stressé ? 

 

Des outils disponibles pour aider les enfants, les parents, les enseignants.

Depuis que je travaille auprès des enfants (et que je suis maman), je suis à la recherche d’outils pouvant les aider dans la vie de tous les jours. A l’école mais aussi à la maison.

Gérer les situations de stress en fait partie. En effet, de nos jours le stress n’est malheureusement plus réservé aux adultes.

Plusieurs outils sont à notre disposition : communication non violente, massage, relaxation, méditation, dessin, théâtre, sport…

 Un enfant serein

Un livre rempli de bons conseils !

J’ai trouvé au hasard de mes recherches un livre facile et rapide à lire.

Un très petit livre : « un enfant serein » de Gilles Diederichs. Ne vous fiez pas ni à sa taille, ni à son épaisseur. En effet : même s’il est mini par son format c’est un condensé de conseils simples et efficaces à la fois ! A noter son prix tout petit également. 

REMARQUE : Je ne peux pas détailler toutes les activités de ce livre : elles sont très nombreuses et très bien illustrées. Cependant j’espère que ce résumé vous donnera l’envie d’en savoir plus. N’hésitez pas à vous le procurer, il vous permettra de connaître dans le détail les relaxations et activités listées dans cet article.

Voici un résumé de ce livre très efficace pour « aider mon enfant à être moins stressé ».

 

Titre : un enfant serein

Auteur : Gilles Diederichs.
Maison d’édition : First éditions


un-enfant-serein un-enfant-serein-2

Gilles Diederichs est sophrologue, relaxologue et compositeur de musique de relaxation pour enfants et adultes.  

 

Introduction

Les enfants subissent le stress des adultes qui, accaparés par leurs propres difficultés, sont peu disponibles pour leurs enfants. L’alimentation déséquilibrée et le manque d’activité influent également de manière négative sur le trop plein d’énergie des enfants. Les conséquences à la maison et à l’école sont : manque de concentration, de motivation, fatigue, excitation, difficultés d’endormissement. Enfants et parents se retrouvent alors dans un même état : stress et absence de communication.

Ce livre propose des solutions adaptées à chaque moment de la journée. L’implication des parents est essentielle afin de transmettre des valeurs de communication et de partage.

« Un enfant calme est un enfant en harmonie. Cela ne signifie pas qu’il est silencieux (…) mais qu’il est tout simplement disponible à ce qu’il vit. »

De nos jours, les enfants reçoivent beaucoup trop d’informations (smartphones, internet, TV, réseaux sociaux, vie sociale…). Le problème est qu’ils ne sont pas encore en mesure de gérer cet excès d’informations. La façon dont les enfants perçoivent le monde et le vivent à énormément changé en quelques années. Nous devons prendre en compte cette évolution pour intégrer le développement personnel à la vie de nos petits. Apprendre à respirer, à créer, à être conscient de ses 5 sens permettra aux enfants de se reconnecter avec la réalité.

 

1. Le matin à la maison

La matinée d'un enfant serein

Prévoir des listes.

L’improvisation n’est pas possible. Il faut s’organiser : préparez-vous la veille en listant les choses à faire. Une liste pour votre enfant et une liste pour vous. Enumérez les choses à faire et estimer pour chaque action le temps nécessaire. (exemple : prendre petit déjeuner  / se brosser les dents …)

Astuce : ajouter 1/3 de temps si vous avez plusieurs enfants.

En fonction des durées estimées vous pouvez calculer les heures de réveil pour vous et vos enfants.

Soyez de bonne humeur !

Vous devez montrer l’exemple. Dites bonjour et prenez des nouvelles de chacun. Parlez toujours en phrases positives.

La règle des 3B

Il s’agit d’exercices de respiration qui mettent en place un état d’esprit positif.

1. Bonjour. L’enfant inspire par le nez en ouvrant et écartant les bras puis expire par la bouche en ramenant les bras sur lui.
2. Bonne journée à tous. L’enfant inspire par le nez en levant les bras au dessus de la tête et expire par la bouche en redescendant les bras.
3. Bisou. L’enfant pose un bisou sur chacun de ses 10 doigts, inspire puis expire en agitant les bras devant lui et souffle sur ses doigts pour envoyer les bisous vers ses parents. 

Le nettoyage matinal.

L’auteur conseille d’utiliser des petites comptines pour la toilette du matin et de profiter du jet de la douche pour apprécier la sensation de l’eau sur la peau.

Pas d’écran le matin !

Cette règle non négociable évitera à votre enfant de devenir un « élève papillon » qui se concentre très difficilement et pour très peu de temps.

Une alimentation saine

Elle favorise la relaxation et la concentration.

Des massages

Ils sont proposés pour différentes situations : pour la digestion, contre une petite anxiété, pour une meilleure concentration avant l’école.

Sur le chemin de l’école :

  • Restez positif : amusez-vous à relever tous les aspects positifs ou rigolos de votre environnement. (Les jolis croissants de la boulangerie, le petit chien adorable qui se promène…) 
  • Favorisez la créativité de votre enfant. Donnez-lui 2 mots qu’il doit inclure dans une phrase positive. Petite détente musicale, jouer avec son souffle, respiration consciente sont d’autres activités à mettre en place. 

 

2. Le matin à l’école

Une matinée épanouie à l'école

A l’école le stress vient le plus souvent de la vie en communauté plutôt que de la compréhension des cours, surtout chez les enfants les plus jeunes.

L’auteur présente ici des outils anti-stress à transmettre à nos enfants qui pourront ensuite les utiliser en autonomie.

La danse de l’arbre.

Peut se faire seul ou en groupe. Avec ou sans musique. Dans un premier temps il s’agit d’assouplir les articulations en commençant par le bas puis le haut du corps. Faire régulièrement cette gymnastique matinale va considérablement diminuer la nervosité des enfants.

Quand la nervosité s’empare de l’enfant en classe.

L’enfant doit apprendre à s’apaiser tout seul. Gilles Diederichs nous détaille dans cette section quelques petites activités :

  • Pour retrouver son calme par des auto-massages.
  • Pour apprendre à se concentrer grâce à un petit jeu graphique et la méditation enfantine.
  • Pour réguler son tonus avec une activité d’assouplissement anti-stress et des petits jeux de grimaces.

 

3. L’après-midi à l’école.

Après-midi serein à l'école

L’après-midi peut-être une période difficile pour les enfants. Le repas terminé ils doivent de nouveau être “enfermés” dans une classe.  Les activités de groupe seront donc à privilégier.

Activités pour vivre un après-midi équilibré

Des animaux trop rigolos

Les enfants font des jeux d’imitation en ralenti et en mouvements très calmes d’animaux sans citer leurs noms.

La pratique du yoga

“Un enfant bien dans son corps apprend mieux, retient mieux et est plus disponible à ce qui l’entoure au moment présent” (page 57)

Le yoga, précédé d’étirements est parfait pour la motricité. Il sera suivi par une relaxation. La pratique doit être progressive et adaptée à chacun.

L’auteur nous détaille ensuite diverses positions de yoga à pratiquer avec vos enfants ou vos élèves : le chat, l’enfant, le chien, le cobra, l’arbre. (vous trouverez le détail pages 57 à 62 du livre)

La méditation de l’après-midi

Elle va permettre de canaliser les énergies, favoriser l’attention, la concentration, la bonne humeur. Il faut la faire en fonction des besoins et non comme quelque chose d’obligatoire et de rigide.

Voici différents thèmes de méditation développés par l’auteur : (Je ne détaillerai que la dernière proposition)

  • pour réduire les humeurs moroses
  • pour revenir au calme, à la concentration
  • pour apaiser un trop plein d’excitation
  • pour développer la compassion entre les enfants
  • contre le stress : les enfants se mettent en cercle en se tenant par la main. L’enseignant donne le rythme aux enfants : on inspire, on lève les mains ensemble, on prolonge en se mettant sur la pointe des pieds. On expire on redescend les bras et on s’ancre bien dans le sol en s’appuyant un peu sur chaque pied. On le refait 7 fois et à la fin on se salue.

 

4. Après l’école.

Un goûter d'enfant serein

La journée à l’école représente pour le cerveau de l’enfant une période de travail intense, s’y ajoute la relation au monde des copains et à la vie sociale. Selon les enfants cela peut-être plus ou moins difficile à gérer.

Il est important de créer un sas de passage à vide entre l’école et la maison.

A l’heure du goûter

La relaxation par le souffle et le mouvement sont idéaux.
Un temps de repos sans activité ni écran est indispensable.
Boire de l’eau est un bon moyen de diminuer le stress.

Les activités après l’école

Voici plusieurs possibilités d’activités avant de faire les devoirs :

  • faire du sport ou juste une promenade,
  • faire une relaxation,
  • faire un coloriage de détente,
  • faire la méditation du goûter,
  • faire un massage de la nuque.

Pour aider aux devoirs :

Avant les devoirs

Eviter les écrans avant les devoirs. Les écrans peuvent être un sas de décompression mais il peut être aussi difficile de “récupérer” les enfants qui sont devant la télévision ou une tablette.

Pour la concentration

  • le 8 horizontal ou chiffre de l’infini : petit jeu visuel aidant à la relaxation des yeux.
  • le massage du petit pirate : il s’agit d’un automassage à pratiquer sur le lobe de l’oreille.
  • pendant les devoirs : une pause doit être pratiquée toutes les 20 minutes.

Après les devoirs

Les écrans ne sont pas obligatoires après les devoirs. De plus, en cas d’écran il faudra choisir 20 minutes avant ou après les devoirs mais pas les 2. Règle non négociable !

Pour la détente et la créativité, il est important que l’enfant s’occupe seul ou avec un camarade.

Sous la douche ou dans le bain

Gilles Diederichs nous donne alors des propositions de relaxation et massages en utilisant l’eau. En effet, l’eau peut avoir des effets relaxants si on l’utilise dans cette optique.

Au repas du soir

Avant le repas

Il est important que l’enfant participe un peu aux tâches ménagères , plusieurs possibilités s’offrent à lui :

  • Ranger sa chambre
  • Mettre son linge dans le panier
  • Aider à la préparation du repas
  • Mettre la table etc.…

Il peut être proposé une petite méditation avant de passer à table.

Pendant le repas

L’auteur conseille de ne pas allumer la télévision et les portables seront tous déposés dans un vide-poche. Ainsi pendant le repas, vous allez pouvoir communiquer entre vous!

 

5. Le coucher

kid sleeping

L’endormissement de l’enfant devient de plus en plus difficile. Cela est en partie expliqué par le manque de moments de bien-être dans la journée. Les adultes doivent être moins pressants envers les enfants.

Il est important aussi de garder en tête “qu’il y a un temps pour l’enfant et les parents mais il y a aussi un temps pour le couple”. Après une journée de travail, les parents fatigués auront tendance à céder plus facilement aux demandes des enfants. Attention car ainsi le couple peut s’oublier…

L’endormissement

Il faut le travailler bien avant le coucher. Un rituel d’endormissement permettra de réconforter et de sécuriser les enfants.

Checklist des oppositions

Il faut d’abord définir tous les moments utilisés par l’enfant pour retarder l’heure du coucher (Envie de ranger la chambre, encore un câlin, encore un verre d’eau, lire encore une histoire….). A côté de chaque proposition, écrivez comment transformer ce moment ou cette demande en un rituel. Par exemple pour “une envie de ranger la chambre” = le rituel du rangement de chambre est prévu avant le dîner. Souvent l’enfant a soudain beaucoup moins envie de ranger!

L’idée est de faire un rituel pour chaque demande de l’enfant. Cela est donc à adapter à chaque situation et à chaque enfant.

Le rituel d’endormissement

C’est une suite d’activités bien définies qui vont permettre l’endormissement de l’enfant. La répétition enracine les bienfaits et la régularité rassure l’enfant.

Le rituel d’endormissement doit toutefois rester souple et peut être modifié et amélioré si nécessaire pour convenir au mieux à l’enfant.

  • L’idée première étant de coucher l’enfant à heure fixe.
  • l’enfant qui “rate” son train de sommeil peut attendre plus d’une heure pour ressentir à nouveau la fatigue. L’enfant qui ne voudra pas s’endormir pourra alors s’agiter alors qu’il sera paradoxalement dans un moment qui lui permettra de s’endormir.
  • ne pas aborder de questions importantes pendant ce temps d’endormissement.
  • l’hormone de croissance est libérée pendant le sommeil et en plus grande quantité pendant la 1ere partie de la nuit.
  • Même si cela peut être difficile,il est important ne pas céder aux demandes excessives. Ce sera en effet une grande aide pour votre enfant qui a besoin de dormir. Il faut savoir parfois imposer ce qui est le mieux pour l’enfant.

Avant le dîner

Il faut prévoir – avec l’enfant- un temps pour préparer le lendemain.

  • Ranger un minimum la chambre, les sacs (cartables, sacs de sport, goûter…) Cela peut-être fait sous forme de jeux avec l’enfant (par exemple en silence/au ralenti/chacun son tour…)
  • Préparer les vêtements pour la journée suivante
  • Préparer le cartable : il peut-être utile d’avoir une check list journalière pour cela

Après le dîner

Il s’agira de dégager un temps pour l’hygiène. C’est incontournable!

Ce moment peut-être l’occasion de pratiquer des méditations : pratiquer la toilette en pleine conscience et accompagner son enfant.

Un temps d’activité court hors du lit

Cela peut être un coloriage de type mandala ou un coloriage plus libre si l’enfant est encore bien éveillé.

Cela peut aussi être la lecture d’un petit livre.

Un temps d’activité dans le lit

C’est le temps du passage à la nuit.

Le mieux est d’éviter les écrans et de privilégier la lecture d’une petite histoire.

Si l’enfant réclame à boire et le passage aux toilettes c’est le moment de le faire mais en une seule fois.

Les parents peuvent aussi à ce moment proposer aux enfants une petite activité de gym respiratoire dans le lit afin d’apaiser l’enfant et de le libérer d’éventuels blocages émotionnels.

 

6. Le weekend et les vacances

Le weekend en famille

Ce sont des moments familiaux prioritaires. Il faut donc aménager des moments à vivre ensemble. Cela va renforcer la complicité parents/enfants.

Pour le weekend

Établir un planning de fin de semaine

Il sera accroché et visible par les enfants. Vous allez voir qu’une fois toutes les “obligations” du week-end inscrites dans le planning, le temps restant pour dégager quelques moments de bien-être avec vos enfants sera assez réduit.

Le jeu de la méditation en famille

L’auteur nous décrit ici une méditation à faire en prenant comme prétexte l’écoute des sons de la nature ou des sons de la maison.

Une séance d’écoute musicale en famille

  • on écoute la musique proposé par un membre de la famille
  • on partage ses ressentis, ses émotions après l’écoute.

Le yoga en famille

C’est une manière de faire travailler le corps tout en s’amusant. L’auteur décrit plusieurs phases : –l’échauffement -la salutation au soleil -jouer à la balançoire -la quille -la grenouille – l’étoile – le poirier – l’archer –combats de tranquillité – détente à la mer

Créer un jeu positif

  • les belles choses : parler d’une manière positive d’un sujet à partir d’un mot en y ajoutant à tour de rôle des éléments.

Par exemple :
“la montagne…
-la montagne est belle…
– la montagne est belle et agréable…
– la montagne est belle et agréable pour aller se balader”

  • vider son sac : il s’agit de chanter et de s’exprimer.

Pour les vacances

C’est l’occasion pour chacun de recharger ses batteries.

  • Choisir un lieu de vacances en fonction de la qualité de l’air est important.
  • Essayer de manger local et des aliments de saison.
  • Les repas sont pris en famille.
  • Faire au moins une activité par jour en famille.

Voici une liste d’idées d’activités à faire en famille :

  • l’art thérapie
  • le coloriage
  • un dessin à plusieurs mains
  • faire pousser des graines
  • activités de souffle et de respiration en pleine nature…

 

Conclusion

Toutes les activités décrites dans ce petit livre seront accessibles aux enfants toute leur vie. Elles feront aussi parti de leurs souvenirs, des moments passés que vous avez passé ensemble. Vous pouvez aussi de votre côté poursuivre le travail de ce livre en développant certaines approches et en y apportant d’autres activités.

 

Résumé de “Un enfant Serein”, Gilles Diederichs.

Stéphanie (www.enfantzen.fr)

En cadeau, retrouvez ici une histoire pour aider les enfants stressés par la rentrée à se détendre au maximum Winking smile 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.