Cover - Mon enfant ne cesse de faire ce qui est interdit
Parentalité positive

Mon enfant ne cesse de faire ce qui est INTERDIT | La solution d’Isabelle Filliozat

Bienvenue à nouveau sur Parentalité Zen ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous aimeriez sans doute lire mon livre qui vous explique comment être un parent plus Zen en famille et vous donne les 5 astuces pour rester calme : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

Votre enfant ne cesse de faire ce qui est interdit. On lui dit d’enlever ses chaussures en rentrant, il marche avec ses baskets pleines de terre dans toute la maison. On lui dit de ne pas jouer avec la nourriture, il en jette par terre. Vous lui dites de ne pas écrire sur les murs, devinez ce qu’il fait…   Vous avez déjà connu ça ?

Mon enfant ne cesse de faire ce qui est interdit
Mon enfant ne cesse de faire ce qui est interdit

Avant de commencer, comme vous le savez, la formation sur mesure que j’ai faite pour vous sort le 5 MARS à 11h 🙂 Elle s’appelle Parents Zen et vous accompagnera sur 7 semaines pour retrouver l’harmonie chez vous, vous faire entendre et sans plus crier.

Les inscriptions démarrent le 5 mars à 11h !

Elles seront ouvertes pendant seulement 7 jours !

Vous avez donc 1 semaine pour intégrer le programme à partir du 5 mars 11h.

Pour cette ouverture exceptionnelle, je tiens à garder un groupe à taille humaine pour mieux les accompagner.

En attendant l’ouverture du programme, parlons des enfants qui ne cesse de faire ce qui est interdit. 

J’ai l’impression que c’est naturel chez l’enfant, vouloir faire ce qui est interdit ! Vous avez peut-être déjà crié ou vous vous êtes répété, mais c’est fatiguant tout ça. Isabelle Filliozat connait bien cette situation et nous dévoile plusieurs solutions dans ses livres et notamment “il me cherche”.

Je vous explique ce qu’elle conseille et surtout comment les mettre en pratique. Vous saurez aussi ce qui fonctionne chez nous Smile

 

Pourquoi il n’arrête pas de faire ce qui est interdit ?

Oups, elle en a mis partout

Selon son âge, c’est sans doute normal. Il n’est peut-être pas encore capable de comprendre toutes les consignes. Il y a quand un manière de favoriser la coopération.

Souvent, on donne des règles sous forme de négations :

“Ne cours pas”
”Ne crie pas”
“Ne jette pas la nourriture par terre”
“Ne dis pas de gros mots”

Il faut savoir que le cerveau va avant tout retenir le sujet principal de la phrase :

“Cours”
”Crie”
”Jette la nourriture”
”Gros mots”

En fait c’est comme quand on vous dit de ne pas penser à un éléphant bleu… Forcément vous avez visualisé un éléphant bleu. Au lieu de ça, on peut utiliser les consignes positives :

“ Je préfère que tu marches”
”Parle doucement”
”La nourriture c’est dans l’assiette ou dans la bouche”
“Soit poli”

J’avais partagé récemment sur Facebook une superbe illustration de Bougribouillons sur le sujet.

Ça demande une petite gymnastique à chaque fois mais c’est souvent plus efficace. Et ça facilite du coup la compréhension de nos enfants. Comme le dit Isabelle Filliozat, les enfants de 8 ans par exemple ont un sens de la logique encore en développement. Il faut le prendre en compte.

Selon Isabelle Filliozat, les interdits se focalisent sur le mauvais comportement alors que des règles et consignes lui permettent de se concentrer sur ce qu’il a le droit de faire, sur sa liberté de mouvement.

 

Quelles solutions ? Voici 5 idées proposées par Isabelle Filliozat

Des enfants qui respectent les règles, mais sans être frustrés

Si votre enfant ne cesse de faire ce qui est interdit, voici 5 pistes à suivre :

  1. Posez des règles avec des consignes plutôt que des limites :
    Isabelle Filliozat le dit souvent, les enfants aiment les règles, ils détestent les limites. C’est plus facile d’avoir des règles et une ligne directrice, un guide, que des limites. C’est frustrant. Imaginez-vous au bureau, si on vous rappelait sans cesse ce que vous n’avez pas le droit de faire ?
  2. Montrez-lui ce qu’il peut faire :
    Ça va dans le même sens que les consignes. Au lieu de lui montrer des limites, essayez de lui montrer tout ce qu’il peut faire plutôt. Si par exemple il adore colorier sur les mur mais que ça ne vous convient pas, proposez-lui un cahier ou une feuille. Si vous ne souhaitez pas qu’il fasse du skate dans la maison par exemple, montrez-lui qu’il est possible que vous sortiez ensemble pour qu’il en fasse, ou bien qu’il y a d’autres activités à l’intérieur.
  3. Expliquez ces consignes pour le responsabiliser :
    Selon son âge, il comprendra plus ou moins les consignes. Le fait de lui expliquer l’impliquera et le responsabilisera. Il faut souvent se répéter pour qu’une consigne soit assimilée. Pourquoi ne pas faire une affiche rigolote ou mignonne qui explique ça ? Une jolie affiche par exemple avec une brosse à dents qui rappelle qu’il faut se laver les dents avant de dormir.
  4. Développer chez lui le respect des règles plutôt que l’obéissance aux ordres :
    Comme je le dis souvent, ce sont des enfants mais aussi (et surtout) de futurs adultes. On peut leur transmettre nos valeurs. Même si on à l’habitude dans l’éducation traditionnelle de donner des ordres qui doivent être suivis à la lettre, est-ce qu’on a envie plus tard de créer un adulte qui obéit “bêtement” aux ordres de son chef par exemple? Ça n’empêche pas d’apprendre le respect des règles. C’est la base de la vie en communauté. On peut faire grandir en lui un plaisir à respecter les autres, à développer un côté sociable. Quand on y pense, je ne pense pas que vous ailliez envie d’un futur adulte “bête et méchant”
  5. Montrez l’exemple et énoncez à haute voix ce que vous faites :
    Les parents et les adultes en général sont les premiers modèles des enfants. Ils apprennent 1000 choses par imitations. Si vous êtes souvent au téléphone, ils feront pareil. On le voit chez les plus petits, ils adorent jouer avec la télécommande, de faux portables, etc. Du coup, autant montrer l’exemple. C’est simple comme conseil mais ça fonctionne. Si vous dites toujours bonjour aux voisins quand vous les croisez, il apprendra plus facilement la politesse par exemple. Ça sera même naturel. Chez nous ça fonctionne aussi quand on veut lui transmettre des valeurs. Quand on persévère par exemple, on le dit à haute voix. Il comprend alors que pour s’améliorer, il faut parfois plusieurs essais. Bien sûr c’est un travail sur le long terme, mais ce sont des petites habitudes qui changent beaucoup de choses Smile

J’espère que ces conseils vous ont plu et que vous allez pouvoir en appliquer quelques un pour améliorer votre vie quotidienne avec vos enfants ! N’hésitez pas à utiliser plus souvent ce qui fonctionne bien chez vous. Un enfant sera plus sensible à une démarche plutôt qu’à une autre.

 

Si vous souhaitez aller plus loin

Le thème sera plus approfondi dans le programme “Parents Zen” qui démarre le 5 mars à 11h ! Vous aurez plus de détails très bientôt 😃

Le programme "Parents Zen" est disponible le 5 mars à partir de 11h
Le programme “Parents Zen” est disponible le 5 mars à partir de 11h

Et pour ceux qui veulent en lire plus, je conseille également ce livre :

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être tenu au courant des prochains articles et recevoir votre ebook offert «Le guide du parent Zen : les 5 astuces pour rester calme ».

Pinterest - Mon enfant ne cesse de faire ce qui est interdit

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.