Parentalité positive

7 manières de féliciter et d’encourager son enfant efficacement

Comment j’encourage Clarence à aller de l’avant :)
Comment j’encourage Clarence à aller de l’avant 🙂

À chaque fois que notre enfant réussit, on veut naturellement le féliciter. On l’encourage, même s’il ne réussit pas car on veut qu’il aille de l’avant. Mais il y a plusieurs manières de complimenter, de féliciter et d’encourager. Si on ne fait pas attention, on pourrait sans le vouloir développer un comportement de dépendance. Ou bien on pourrait ne pas avoir réellement d’impact. Pourtant on ne souhaite rien d’autre que de l’encourager et de le mettre en valeur.

Je vis moi-même avec mon beau-fils depuis plus de 3 ans et j’adore le voir évoluer. J’aime participer à son développement en l’encourageant. C’est tellement rassurant de le voir se construire une confiance en lui. L’estime de soi et la confiance en soi sont les éléments qui m’ont permis d’avancer dans la vie et j’aimerais qu’il puisse s’appuyer dessus lui aussi.

En suivant la parentalité positive et bienveillante, j’ai découvert comment être plus en phase avec Clarence. Ici je partage avec vous 7 manières de féliciter ou d’encourager votre enfant de manière efficace :

  • Complimenter un acte plutôt qu’une personne.
  • Les compliments sincères et précis sont plus efficaces.
  • Les félicitations inattendues ont plus de valeurs.
  • Les enfants sont fiers des compliments en public.
  • Complimenter aussi par les gestes et les sourires.
  • Féliciter moins et encourager plus.
  • Des compliments proportionnels à ses efforts.
Encourager et féliciter (photo de Frank Mckenna)
Encourager et féliciter (photo de Frank Mckenna)

1. Complimenter un acte plutôt qu’une personne

De la même manière qu’il est plus efficace de critiquer un comportement plutôt qu’un enfant, il est plus efficace de féliciter ou complimenter un acte plutôt que notre enfant. Cela évite de mettre une étiquette à notre enfant, même positive car il pourrait développer un devoir d’être toujours bon.

Exemple : au lieu de dire “Tu es un gentil garçon !”, il est plus efficace de dire “Merci de m’avoir aidé, c’est gentil d’avoir débarrassé la table.”

2. Les compliments sincères et précis sont plus efficaces

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un compliment vague n’a que peu d’incidence sur le comportement de nos enfants. Les compliments trop automatiques ne les touchent pas réellement. Pour être plus efficace, félicitez-le ou complimentez-le de manière précise. Il se sentira plus aimé, plus considéré et plus touché.

Exemples : voici plusieurs compliments précis en face de compliments vagues, sentez-vous la différence ?



Compliments vagues vs Compliments sincères et précis
Joli dessin ! J’aime beaucoup toutes les couleurs que tu as choisies pour ton dessin.
Merci pour ton aide. Merci de nous avoir aidé avec la vaisselle !
Beau match ! J’ai été impressionné par la vitesse à laquelle tu courrais !
Tu colories bien ! Je vois que tu t’es vraiment appliqué pour ne pas dépasser, bravo !

3. Les félicitations inattendues ont plus de valeurs.

Recevoir des félicitations alors qu’on ne s’y attend pas, cela fait vraiment chaud au cœur. Ceci est vrai que l’on soit un enfant ou un adulte. Même si un enfant ramène une mauvaise note, il pourrait avoir le droit à des encouragements “Tu es sans doute déçu, mais j’apprécie que tu fasses des efforts, je suis certain que ça va payer !”. Enfants comme parents, nous avons tous le droit d’être imparfaits Smile

Autres exemples :

  • “C’est bon de te voir sourire !”
  • “C’est joli comment tu as rangé ton bureau aujourd’hui.”
Être félicité efficacement fait toujours chaud au cœur ! (Photo de Annie Spratt)
Être félicité efficacement fait toujours chaud au cœur ! (Photo de Annie Spratt)

4. Les enfants sont fiers des compliments en public.

Si votre enfant mérite un compliment, alors pourquoi ne pas le mettre en avant devant la famille ou les amis? C’est extrêmement valorisant pour eux et ils en ont sont très fiers. Vous pouvez aussi afficher ses dessins sur le frigo ou les mettre dans un cadre par exemple.

Mise en situation : des amis arrivent pour un déjeuner le dimanche et vous félicitent pour la tarte aux pommes. Vous : “Ce n’est pas moi qu’il faut féliciter, c’est Clarence qui a réalisé la majorité de la recette !”

5. Complimenter aussi par les gestes et les sourires.

N’oublions pas que la parole n’est pas la seule manière de complimenter ou d’encourager votre enfant. Les sentiments ne passent pas que par les mots. Un simple sourire peut en dire long. Un clin d’œil complice peut signifier “Bravo!”.

Autres alternatives efficaces : un mot doux sur son oreiller qu’il découvre avant d’aller dormir ou bien dans un coin de son carnet de dessin.

6. Féliciter moins, et encourager plus.

Les félicitations à outrances sont contre-productives. Si vous en faites trop souvent, les compliments peuvent perdre de leur valeur. De même si vous êtes dans l’exagération “C’est toi le plus fort du monde!”, il pourrait commencer à douter de votre sincérité “Oui, tu dis ça juste parce-que tu es mon père…” Si c’est un adolescent, il pourrait se méfier de vos propos trop subjectifs et n’y voir rien de plus qu’une tentative de manipulation grossière.

7. Des compliments proportionnels à ses efforts

Surtout n’hésitez pas à le complimenter et à le féliciter en fonction de ses efforts. Rien de plus normal que de le couvrir de félicitations par exemple s’il a gagné une compétition de judo après avoir travaillé dur chaque semaine de l’année. En revanche, inutile d’en faire des tonnes s’il s’agit d’une action simple de la vie quotidienne comme d’avoir éteint les lumières de la chambre.

Ce que l’on peut retenir

Finalement le but est de développer chez notre enfant un sens de l’auto-évaluation. Il ne devrait pas faire les choses pour être féliciter ou pour faire plaisir. Le but est qu’il devienne un adulte autonome qui fait les choses car il les trouve justes. Ainsi n’hésitez pas à le guider dans ce chemin-là :

  • “Ton bulletin de notes est arrivé. Qu’en penses-tu?”
  • “Et toi, qu’est-ce-qui t’a plu en faisant ce dessin?”
  • “Bravo, tu as réussi grâce à TES efforts !”

J’espère que ces manières différentes et efficaces de féliciter et d’encourager vous aideront à accompagner au mieux vos enfants

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être tenu au courant des prochains articles et recevoir votre ebook offert «Le guide du parent Zen : les 5 astuces pour rester calme ».

En plus des techniques de cet article, apprenez d’autres méthodes pour gérer les colères, les émotions fortes et les crises de vos enfants.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *