Remplacer les punitions
Vidéo

[VIDEO] Comment remplacer les punitions?

Remplacer les punitions et avoir un enfant qui vous écoute, c’est possible ! Mais comment ? Aujourd’hui j’en parle en vidéo ! Vous l‘avez compris, c’est le lancement de la chaîne Youtube comme j’ne avais parlé récemment Open-mouthed smile

Comment remplacer les punitions?

Comment remplacer les punitions?

Résumé de la vidéo :

Pour découvrir le livre de Faber et Mazlish que je cite, voici l’article 🙂

Pourquoi punit-on ?

Dans un premier temps, il faut se demander pourquoi on punit. En général, on punit car on se dit :

  • “Si on ne les punit pas, ils feront des bêtises plus graves.”
  • “Parfois je suis trop frustré, je ne sais pas comment faire autrement.”
  • “Sans punir, comment leur apprendre ce qui est bon ou mauvais?”
  • “C’est la seule chose que mon enfant comprend.”

Et quand nous étions enfants?

On a tous été déjà punit au moins, une fois. Essayons d’y repenser, qu’est-ce qu’on pensait dans ses moments là?

  • “Je détestais ma mère et je me sentais coupable.”
  • “Je pensais que mon père avait raison, que j’étais mauvais et que je l’avais mérité.”
  • “Je me disais que la prochaine fois j’allais tout faire pour ne pas me faire attraper.”

Punir ou ne pas punir?

S’ils ne punissent pas, les parents ont souvent peur de :

  • Laisser les enfants avoir le contrôle.
  • Se faire dominer par leur enfant.

D’après le célèbre Dr Haïm Ginott, elles ont compris que la punition n’est qu’une distraction.

  • La punition empêche les enfants de réfléchir sur leurs actes.
  • Ils sont occupés à se dire que c’est injuste et à se demander comment contourner la punition la prochaine fois

Pour remplacer la punition?

Voici 7 méthodes pour remplacer les punitions :

  1. Indiquez à l’enfant comment être utile.
    Exemple : au supermarché, au lieu de le punir de prendre tout et n’importe quoi, proposez-lui de choisir 3 légumes dont vous avez besoin.
  2. Exprimer fortement votre désaccord.
    Exemple : au lieu de dire “Si tu continues de courir dans le supermarché, tu n’auras pas d’histoire ce soir”, essayez “Je n’aime pas ce qui se passe ! Ça dérange les clients quand il y a des enfants qui courent”.
  3. Formulez vos attentes.
    Exemple : après qu’un enfant ait cassé votre tournevis “Quand on m’emprunte mes outils, j’aimerais qu’on les remette à leur place”.
  4. Montrez-lui comment redresser la situation.
    Exemple : s’il a fait tomber un pot, proposez-lui de le nettoyer ou réparer plutôt que de punir.
  5. Offrez-lui un choix.
    Exemple : à un enfant qui court (encore) au supermarché “Pas de course ici ! Tu peux marcher ou bien t’asseoir dans le chariot”.
  6. Passez à l’action.
    Exemple : Fermez le placard des outils s’il ne les remet jamais à leur place en les empruntant.
  7. Laissez-le expérimenter les conséquences de son comportement.
    Exemple
    : si le linge sale n’est pas dans le panier, il n’est simplement pas lavé.

J’espère que cette vidéo vous a plu. C’est la première fois que je me mets devant la caméra donc soyez indulgent. Tous les retours sont la bienvenue Smile N’hésitez pas à me poser des questions auxquelles je répondrais au mieux dans les futures vidéos Winking smile

En complément, vous êtes libre de recevoir dès maintenant un ebook offert “Le guide du parent Zen : les 5 astuces pour rester calme”. En vous inscrivant à la newsletter vous serez également prévenu des nouveaux articles et des dernières astuces pour garder une famille sereine et positive.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.