Zen

Comment GARDER SON SANG-FROID face aux enfants en 2 techniques?

C’est difficile de garder son sang-froid en toute circonstance. Parfois je rentre simplement d’une journée de travail bien longue. J’ai déjà géré mes propres problèmes. La veille je n’ai pas dormi autant que j’aurais aimé. Tout ce dont j’ai envie c’est de rentrer et de me poser tranquillement. Et là, on a un enfant qui lui va très bien. Tout plein d’énergie, il vous sollicite non-stop… Puis il suffit de pas grand chose : il fait tomber ses pâtes en mangeant, il ne veut pas faire ses devoirs… c’est trop !

Est-ce qu’il mérite que je passe mes nerfs sur lui? Bien sûr que non! Et moi, est-ce que j’ai le droit à un peu de tranquillité? bien sûr que oui! Comment faire pour garder son sang-froid dans ces cas-là? Comment garder son sang-froid alors que ça serait tellement facile de s’énerver?

Comment garder son sang-froid ?
Comment garder son sang-froid ?

Notre tête c’est un peu comme une cocotte-minute. On a la pression qui monte petit à petit et à un moment quand c’est trop ça peut exploser. Personnellement, j’ai 2 techniques pour relâcher la pression de la cocotte-minute et garder mon sang-froid. Je vous partage ça aujourd’hui. Vous testerez et me direz si ça marche pour vous 🙂 Une de ses techniques est inspirée par Valérie Roumanoff dont j’ai déjà parlé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le livre de Valérie Roumanoff, c’est ici : “Et si on arrêtait de crier sur nos enfants?”
Apprenez aussi à prendre soin de votre couple pour gagner en patience 😉

Comment garder son sang-froid quand il nous pousse à bout ?

Bien sûr que notre enfant ne mérite pas de servir de punching-ball si on a eu une journée difficile. En fin de journée, on est quand même parfois (souvent) à bout. On a envie de rester positif, de respecter nos enfants et les écouter. Mais parfois la cocotte-minute de notre cerveau est juste en train de fumer. Pour garder son sang-froid, il faut soit relâcher la pression, soit “feinter” notre cerveau.

Technique 1 : Relâcher la pression en 2 min

Relâcher la pression avec de l'exercice : 10 pompes suffisent
Relâcher la pression avec de l’exercice : 10 pompes suffisent

Quand je bouillonne et que je sens que je vais perdre mon sang-froid, je relâche la pression en faisant de l’exercice ! Et oui c’est tout simple et en même temps tellement efficace. Je ne parle pas d’aller à la salle de sport ou de partir pour un footing de 1h. Non, parfois on se sent tout tendu et en 2 min je relâche la pression avec des exercices physiques. Ça peut être des pompes, des coups dans le vents, sautiller sur place, etc. Personnellement j’aime bien faire des pompes, pendant qu’on est en train de faire nos 10 ou 20 pompes, c’est difficile de penser à ce qui nous énerve. Par la même occasion, on évacue

Winking smile

Pourquoi ça marche?

Votre corps est tendu et a besoin d’évacuer ce trop-plein de tension. Si on ne fait rien, c’est votre enfant qui risque d’en subir les conséquences au moindre faux pas. Quand vous sentez que ça monte, faites 10 pompes ou 10 sauts sur place. Oui ça peut paraître ridicule, mais je vous assure que ça fonctionne. En relâchant toute cette énergie, je garde mon sang-froid. Et j’arrive à être plus serein et avoir des réactions cohérentes. En plus l’exercice physique c’est bon pour notre corps non? Autant allier l’utile à l’agréable.

Technique 2 : “Feinter” votre cerveau

C'est impossible de ressentir à la fois de la colère et de la joie !
C’est impossible de ressentir à la fois de la colère et de la joie !

Si l’exercice physique n’est pas votre truc, essayez ce petit “hack”. C’est une technique que je tire du livre de Valérie Roumanoff, hypnothérapeute. Elle affirme dans son livre “Et si on arrêtait de crier sur nos enfants?” qu’il est physiquement impossible de ressentir deux sentiments contraires en même temps. Du coup, impossible d’être énervé si on est calme à la fois. De même, c’est impossible de se sentir triste et joyeux à la fois. Quand on y pense, ça parait logique, non? Vous avez déjà été énervé et calme en même temps?

Comment on fait concrètement?

La technique c’est de commencer à dire les choses en chantant. Quand on sent que ça va exploser”, on peut reprendre par exemple l’air d’une chanson pour dire les choses. Chanter ça met forcément de bonne humeur. Du coup la colère et la bonne humeur vont s’annuler.

Exemple : votre enfant ne veut pas mettre son pyjama, ça fait déjà 200 fois que vous lui demandez… ça suffit… Alors commencez à chanter (sur le ton de “vive le vent”) :
“Mets ton pyj,
Mets ton pyj,
Mets ton pyjamaaaaa…,
Mon chéri,
Habille-toi,
Allez, habille-toi !”

Votre enfant sera peut-être un peu surpris (“Mais, il est devenu fou?”), il se mettra à chanter et à mettre son pyjama avec le sourire 🙂
Voilà comment garder son sang-froid et transformer ce qui aurait pu être une “situation de crise” en moment rigolo. On se sent quand même mieux sans ses tensions internes, non?

Ce qu’il faut retenir

Parfois on est à bout, et c’est normal avec tout ce que l’on subit au cours de la journée. Pourtant, notre enfant n’y est (dans la plupart des cas) pour rien. À nous de garder notre sang-froid pour ne pas lui faire subir nos tensions accumulées. N’hésitez pas utiliser la technique des pompes quand vous sentez que vous êtes prêt(e) à exploser. Et sinon, alternez en “feintant” votre cerveau en chantant ce que vous avez à dire ! Si vous essayez ça chez vous, n’hésitez pas à me dire si ça fonctionne aussi pour vous et comment vos enfants ont réagi 🙂

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être tenu au courant des prochains articles et recevoir votre ebook offert «Le guide du parent Zen : les 5 astuces pour rester calme ».

En plus des techniques de cet article, apprenez d’autres méthodes pour gérer les colères, les émotions fortes et les crises de vos enfants.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 réflexions au sujet de “Comment GARDER SON SANG-FROID face aux enfants en 2 techniques?”

  1. Les émotions et relations sociales, que ce soit auprès de nos enfants, de nos proches ou moins proches (relations professionnelles par exemple), savoir garder son calme est parfois bien difficile.

    Les deux techniques proposées sont pas mal du tout meme si pas toujours applicables en milieu social. Si vous commencez à taper 10 pompes dans la file d’attente d’une administration, ca risque d’etre très étrange, de meme si vous commencez à chanter. La respiration peut aider dans ce cas.

    En tout cas vis à vis de nos enfants et proches, je pense qu’il est extremement important de canalyser son énergie et ressortir du positif. Il est vrai que le cerveau fonctionne un peu en binaire sur les émotions, il est impossible de ressentir de la colère et de la joie donc le hack du chant est vraiment sympa. Après y a tant d’autres choses. Obligez votre cerveau à se concentrer sur autre chose pour l’écarter de l’énervement et débordement !

    La lecture et la méditation sont des techniques aussi importantes pour apprendre la patience et etre plus calme. Etant très loin d’etre un specialiste du domaine, j’ai écris un article sur la méditation relatant mon expérience et qui potentiellement en aidera plus d’un : https://tondefi.com/defi-12-pourquoi-tu-dois-mediter/

    Au plaisir,
    Kévin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *