Famille Recomposee
Livres

Résumé de livre (3/12) : le guide de la super famille recomposée

Me voilà de retour pour ce 3ème épisode de mon défi 12 semaines !

Ah la famille recomposée ! Vous vivez avec votre copine (copain) mais elle (il) a déjà un enfant ? Vous cherchez votre place mais avez l’impression de marcher sur des œufs ? Aujourd’hui j’aborde un thème qui me tient à cœur puisqu’il parle directement de ma situation et retrace toutes les étapes que j’ai vécues. Ça fait maintenant plus de 3 ans que je vis en couple avec ma copine et son fils Clarence. Au départ ce n’était franchement pas facile, je suis passé du jour au lendemain de célibataire à beau-papa. Pour moi qui n’avais pas l’habitude des enfants, c’était un vrai challenge ! Où est donc la difficulté ? Je me demandais souvent si j’avais le droit d’intervenir dans l’éducation de Clarence. Comment lui faire comprendre que j’étais là pour son bien et que je n’allais pas lui voler l’amour de sa maman ? Comment gérer mon couple dans cette configuration à trois ?

La famille recomposée
La famille recomposée

D’après une étude de l’INSEE faite en 2011 :

  • 1,5 million d’enfants mineurs vivent dans une famille recomposée.
  • Il y a plus de 720 000 familles recomposées en France
  • 1 enfant sur 10 vit dans une famille recomposée.

Finalement, cela concerne de plus en plus de personnes. C’est pourtant un sujet loin d’être abordé tous les jours et les nouveaux beaux-parents se retrouvent souvent face à cette nouvelle situation de manière non-préparée. Heureusement pour ma part tout s’est bien déroulé, on a pu développer une vraie relation avec Clarence et à 3 on vit en totale harmonie. Malgré tout, après la lecture de ce livre je me dis que j’aurais adoré l’avoir pour mieux appréhender la situation.

Si vous vivez une situation similaire, que vous êtes un nouveau beau-parent ou que vous accueillez un nouveau (nouvelle) amoureux (amoureuse) alors que vous avez déjà un enfant ce guide est fait pour vous !

On parlera notamment :

  • De pourquoi c’est compliqué
  • Des angoisses des enfants
  • De comment trouver sa place en tant que beau-parent
  • De comment présenter vos enfants à votre nouveau (nouvelle) chéri(e)
  • De comment gérer son couple
  • De l’organisation du planning
  • De l’argent
  • Des ex
  • De l’arrivée d’un nouveau bébé
  • Et de bien d’autres choses…

Résumé du livre

Le guide la SUPER famille recomposée
Le guide la SUPER famille recomposée

Le cas des familles recomposées est de plus en plus présent. Ce livre vous permettra de vous préparer ou d’améliorer votre vie de famille recomposée.

1. Famille recomposée : partir sur de bonnes bases

Famille recomposée : en avant
Famille recomposée : en avant

La difficulté pour les enfants peut être de passer d’une relation exclusive à un partage avec un beau-père ou une belle-mère.

Pourquoi c’est (souvent) compliqué?

La particularité de la famille recomposée c’est qu’au moins un des deux partenaires a connu la séparation d’une famille. Contrairement avec une relation plus “classique”, il faut apprendre à composer avec les enfants de l’autre.
3 étapes à retenir : anticiper, communiquer, s’adapter.
La difficulté pour les enfants peut être de passer d’une relation exclusive à un partage avec un beau-père ou belle-mère.

Deux situations de départ possibles :
– Vous n’avez pas d’enfants mais allez devoir composer avec ceux de votre partenaire.
– Vous avez des enfants et devrez apprendre (et apprendre  à vos enfants) à partager votre temps. Le but est d’y aller pas à pas.
Lorsque vous rencontrez votre partenaire, amenez la rencontre avec les enfants de manière progressive et si possible en lieu neutre pour que chacun s’apprivoise.

Le passé c’est le passé ? Pas complètement, non

Le parent séparé entretient peut-être une mauvaise relation avec son ex ou bien culpabilise-t’il de refaire sa vie alors que son ex est seul. Dans tous les cas il est bon d’entretenir des relations calmes pour la suite.

Pour le parent séparé : c’est compliqué car on se sent tiraillé de tous les côtés, l’ex avec qui il reste des points financiers ou légaux à gérer. Le nouveau compagnon qui a besoin de soutien pour trouver sa place et les enfants qui nécessitent d’être accompagnés dans ce changement. Pour peu que l’ex se sente abandonné, il développera une jalousie et tentera de vous nuire par tous les moyens : changement de date des visites, des vacances, vous faire culpabiliser… À vous de prendre du recul, le temps joue en votre faveur.

Pour le beau-parent : si le beau-parent n’a pas d’enfant, alors il se retrouve dans une situation délicate. Il a alors les relations avec sa compagne, les enfants et l’ex. Un soutien ferme est indispensable dans ce cas. Il faut également soulever tous les points bloquants, une communication transparente est indispensable.

Pour les enfants : ils ont peut-être encore l’espoir d’une réconciliation. N’hésitez pas à clarifier la situation avec eux et surtout leur rappeler qu’ils n’y sont pour rien et que cette nouvelle relation vous  rend heureux (se). Ne critiquez pas votre ex devant eux et si votre ex se le permet, il est important de mettre les choses à plat.

Revoyez vos attentes

Avant tout, discutez de vos attentes et de votre vision de la famille recomposée, cela pourrait éviter des déceptions.

Vivre avec les enfants de votre compagne, oui mais progressivement. Prenez votre place en observant avant tout, voyez comme la famille fonctionne pour vous adapter.

Votre conjoint va vivre avec vos enfants, essayez de déterminer quelle place vous voulez lui donner et parlez-en avec lui. A-t-il le droit d’autorité? Est-il simplement un soutien pour vous et un camarade pour vos enfants?

Vos enfants ont des angoisses ? Anticipez !

Angoisses pour les enfants?
Angoisses pour les enfants?

Ils doivent pouvoir compter sur les adultes. Encore une fois, expliquez-leur la situation avec des mots adaptés à leur âge pour qu’ils ne se sentent pas coupables.

Ils ont besoin de prévoir. Essayer de parler des choses en amont, plus ils peuvent anticiper un évènement ou la rencontre avec le beau-parent, mieux ils le vivront.

Ils ont besoin de stabilité. Continuez vos rituels et routines, cela donnera un cadre stable, surtout pour les plus petits.

Ils ont besoin de se sentir en sécurité dans leur nouvelle fratrie. Aidez-les à trouver leur place au sein de ce nouveau groupe de frères et sœurs.

Soignez les présentations

Famille recomposée au parc
Famille recomposée au parc

Préparez le terrain et annoncez votre nouvelle situation à vos enfants de manière positive. “Voici mon nouveau compagnon, nous nous sentons prêts pour vivre ensemble, on pense que cela pourrait nous rendre heureux et également vous apporter de la joie à vous”.

Ouvrez le dialogue. Laissez la parole à vos enfants pour qu’ils expriment ce qu’ils ressentent, leurs inquiétudes.

Le bon moment. Surtout, ménagez vos enfants et ne faites des présentations que lorsque vous êtes sûr de vous. Inutile de leur faire subir les hauts et les bas de votre vie amoureuse.

De même, ménagez votre nouveau conjoint. Prévenez-le en avance, il a besoin de temps pour se faire à l’idée d’une nouvelle famille.

Le lieu de la rencontre sera aussi déterminant. Prévoyez un espace où chacun sera libre. Un parc sera un lieu idéal. Ni les enfants ni le nouveau conjoint ne doivent se sentir coincés. Trouvez une activité fun en phase avec leur âge : balade en forêt, manèges ou concert.

Après la première rencontre, pas de pression

Du côté des enfants, surtout laissez-leur du temps, ne vous attendez pas à une harmonie au premier contact.

Du côté du beau-parent, de même, ne forcez pas les marques d’affection. La complicité s’installera au fur et à mesure du temps, en partageant le petit déjeuner, en regardant une série, en lisant des histoires, …

Du tout-petit au post-ado, attendez-vous à des réactions différentes

Entre 0 et 2 ans : l’enfant a besoin d’affection et de stimulation, il saura accueillir facilement un beau-parent bienveillant.

Entre 3 et 10 ans : c’est un âge facilement gérable pour une famille recomposée. La seule cause d’agressivité peut provenir d’une peur de partage de l’amour du parent séparé. N’hésitez pas à le rassurer.

Les pré-ados et ados : famille recomposée ou pas, ça va secouer ! L’enfant se montre surtout contre toute autorité et le beau-parent est la cible idéale. Quoi qu’il arrive, gardez le cap, soyez ferme et exigez le respect mutuel ainsi que celui des règles de vie.

Les règles du jeu : parlez-en avant et parlez-en pendant

Entre adultes responsables et qui s’aiment on suppose que tout va fonctionner. Avec des enfants qui ne recherchent que le bonheur ça devrait coller aussi. En réalité, il vaut mieux se préparer, anticiper les questions d’éducation et de vie de famille avant de se retrouver au pied du mur. Chaque sujet peut-être une source de conflit s’il n’est pas préparé.

2. Beaux-parents, des héros du quotidien

Famille recomposée : le rôle du beau-parent
Famille recomposée : le rôle du beau-parent

Les enfants doivent respecter l’autorité du beau-parent

Trouver sa place

Votre arrivée sera bien différente en fonction de l’état de la famille éclatée et des relations entre ex-conjoints.

Si les enfants s’opposent à votre arrivée, n’y voyez rien de personnel, c’est souvent contre le rôle de beau-parent auquel ils s’opposent (“Tu n’es pas mon père!”).

Il y a ensuite la place au sein de la famille élargie : amis, parents, cousins, frères et sœurs. Il est parfois bon de prendre de la distance dans un premier temps selon s’ils étaient proches ou pas de l’ex.

Des étapes nécessaires

Étapes par étapes
Étapes par étapes

Dans un premier temps, un beau-parent peut éprouver
de la jalousie envers la relation parent-enfant ou encore avoir le sentiment de ne pas être aidé. Afin que le beau-parent trouve sa place, le parent biologique doit le soutenir.

Quant au parent, il peut avoir peur de faire subir trop de changement à ces enfants. Laissons-lui le temps également.

Enfin pour les enfants, impossible pour eux d’être empathiques. Aidez-les à exprimer leur sentiment. Laissez l’autorité au parent pour que le beau-parent partage avant tout des moments de complicité avec les enfants, ils pourront ensuite plus facilement participer à leur éducation.

  • Règle 1 : Pas de compétition avec l’ex-conjoint(e), inutile de mettre de l’huile sur le feu.
  • Règle 2 : Trouver un terrain d’entente avec vos beaux-enfants. Le but est de créer un lien avant tout.
  • Règle 3 : Le parent doit pouvoir avoir du temps solo avec ses propres enfants. Ne vous sentez pas jaloux, c’est tout à fait normal, puis ça évitera aux enfants de penser que vous essayez de remplacer leur autre parent.
  • Règle 4 : Accorder de l’affection à vos beaux-enfants. Concentrez-vous aussi sur ce que vous appréciez chez eux et dites-leur.

Pour en finir avec la “méchante belle-mère”

Dans les contes la belle-mère a souvent le mauvais rôle, cette image ne doit plus être d’actualité.

Si jamais vous n’aimez pas spécialement vos beaux-enfants, rien de grave, rassurez-vous. L’essentiel est de participer à leur quotidien et de faire attention à eux.

L’important c’est le respect mutuel pour que chacun se sente à l’aise. Les enfants doivent respecter l’autorité du beau-parent qui sera appuyé par le parent.

Surtout n’essayez pas d’en faire trop au risque de vous oublier. Les beaux-enfants vous exprimeront rarement la gratitude méritée donc participez à leur épanouissement mais pensez à vous également. Ils tenteront parfois de vous supprimer votre autorité “tu n’es pas ma mère”. Vous n’êtes effectivement pas leur mère, ce n’est pas votre but mais vous êtes malgré tout une figure d’autorité.

Beau-père : le beau rôle

Souvent plus distants, les attentes envers eux sont moins élevées.

Ils peuvent quand même rencontrer les mêmes problèmes, auquel cas les mêmes solutions s’appliquent.

Il peut aussi se sentir exclu de la relation parent-enfant qui est parfois très fusionnelle. N’hésitez pas à en parler (avec énormément de tact).

Et pour les enfants ?

Les enfants peuvent voir la recomposition comme une menace. Ayant déjà vécu une séparation, ils peuvent craindre une situation similaire.

Ils peuvent aussi craindre qu’on leur prenne l’amour de leur parent. À vous de discuter avec eux et de leur expliquer que votre amour pour eux ne changera pas mais que vous avez besoin de l’amour de votre nouveau (nouvelle) chéri(e). Ce sont simplement des amours différents qui participent de manière égale à votre bonheur.

Autre situation difficile pour eux, si vous êtes en conflit avec l’autre parent, alors ils peuvent être pris dans un conflit de loyauté. Peu importe son avis, il aura l’impression de trahir son autre parent. Évitez ce genre de situation en communicant au mieux en tant que parent et adulte responsable.

Enfin le but est de leur apporter un maximum d’amour, une famille recomposée peut être vue comme un moyen d’avoir 2 fois plus d’amour.

3. Lieu de vie de la famille recomposée : Chez toi, chez moi… Chez nous quoi !

Chez la famille recomposée
Chez la famille recomposée

On s’organise

La question “où on s’installe?” se pose forcément. L’idéal est de partir sur un nouvel appartement ou nouvelle maison, mais le budget ne le permet pas toujours.

Dans le cas où le beau-parent n’a pas d’enfant, le plus simple est d’aller s’installer chez le parent. Dans ce cas, prévoyez-lui une place à part entière pour éviter qu’il se sente comme un intrus.

Dans le cas où chacun a des enfants, si un nouvel endroit n’est pas envisageable, essayer de prévoir une vraie place pour tous, quitte à faire un grand ménage pour repartir de zéro tous ensemble.

Enfin pour les enfants de passage, le cas est similaire.  Prévoyez-leur un lit à eux, un espace dédié, etc.. Il ne faudrait pas qu’ils se sentent comme des intrus non plus.

L’autorité dans la famille recomposée.

Première étape, anticiper les règles avec les enfants car la situation va se présenter rapidement.

Pour vous faire entendre, un enfant a d’abord besoin de sentir une relation de confiance et d’affection.

Présentez-vous unis face aux enfants afin que le beau-parent aie une autorité plus légitime.

Encouragez les enfants et adoptez une éducation positive peut aussi être une des clefs.

Attention, avis de tempête

Anticipez les problèmes
Anticipez les problèmes

Qu’il s’agisse d’une famille recomposée ou non, les conflits sont inévitables. Essayez de prévoir du temps de parole à chacun pour résoudre les conflits.

  • Règle 1 : Anticiper les problèmes peut encore une fois être une solution.
  • Règle 2 : En cas de doute, consultez votre moitié.
  • Règle 3 : Ne mettez pas le beau-parent en porte-à-faux.
  • Règle 4 : En cas de changement de règle, exposez-la à 2.
  • Règle 5 : en cas de conflit avec l’ex, prévoyez une rencontre avec un médiateur tel que le grand-père ou une personne neutre.

Quand les enfants sont en visite

Pour le beau-parent qui accueille le beau-enfant, cela peut être stressant car parfois l’attitude du parent est totalement différente dans ces moments-là.

Pour le parent c’est parfois en se mettant la pression, en voulant trop bien faire durant ce court laps de temps avec son enfant qu’on se sent mal. Un enfant a également besoin d’un cadre pour bien vivre. Soyez naturel pendant sa visite, inutile​ d’essayer d’en faire des tonnes et surtout d’être laxiste.

Pour les enfants qui voyagent d’une famille à l’autre c’est également perturbant. Veillez à bien leur laisser une place définie, une chambre, un espace, une étagère, une commode …

Lors de la transition entre les 2 maisons, essayez d’avoir un moment à vous deux, sans le beau-parent : un rituel tel qu’un passage au parc avec une glace, un film, un jeu…

Pour autant, les règles sont parfois différentes entre les 2 maisons. N’hésitez pas à les rappeler afin d’avoir un environnement viable pour chacun.

Si possible, prévenez vos enfants à l’avance du programme. Leur permettre de se projeter les aide à mieux vivre la situation.

Nouvelle fratrie, nouveaux défis

Si chacun a des enfants, alors la recomposition est aussi un chamboulement de place pour chaque enfant. L’aîné ne le sera peut-être plus, la seule fille aura peut-être une nouvelle sœur, etc. Quoi qu’il en soit, bien que vous ayez des préférences, tentez d’être juste. Soyez équitable par rapport aux punitions mais également équitable dans le temps passé avec chacun. Le but est qu’aucun ne se sente lésé.

L’argent !

Gérez le budget
Gérez le budget

C’est un sujet épineux mais important puisqu’il est souvent à l’origine de divorce.

Avant tout, évitez les mauvaises surprises et soyez transparent. On a déjà vu des cas de parent qui payent l’assurance loyer de leur ex ou qui on leur ex sur la liste des titulaires de leur assurance vie.

Soyez honnête et faites un point sur la situation financière de chacun.

Ensuite essayez d’établir un tableau de dépenses, mettez-vous d’accord sur qui paye quoi, cela évitera de futurs conflits.

4. Des situations nouvelles… et intéressantes… !

Des situations inattendus
Des situations inattendues

Quand les ex s’en mêlent

L’ex du parent détient un pouvoir de nuisance réel. Pour s’immiscer dans votre nouvelle vie de couple, il peut jouer sur le planning des vacances, les weekends ou semaines de gardes, dire du mal de vous et du beau-parent auprès de vos enfants, etc. Cela survient principalement quand l’ex se sent abandonné(e), lésé(e) ou trahi(e). Il souffre peut-être encore de la séparation d’un point vue affectif ou financier.

L’unique solution est de rester unis dans votre couple et de poser les limites avec votre ex. Montrez-lui que vous n’êtes pas dupe et n’acceptez aucun harcèlement moral. Dites-lui que vous respectez sa vie et que vous en attendez autant de sa part.

Les grands-parents et les beaux-grands-parents

Famille recomposée : grands-parents
Famille recomposée : grands-parents

Les beaux-parents peuvent ou non s’impliquer de manière équitable avec leurs beaux-petits-enfants et leurs petits-enfants. Dans ce cas, ces relations aident à la cohésion. Dans le cas contraire, ne le prenez pas personnellement, vous pouvez prendre vos distances. Il en va de même avec le reste de la famille élargie : tantes, oncles, etc.

L’arrivée d’un bébé

Nouveau né d'une famille recomposée
Nouveau né d’une famille recomposée

Soyez sur la même longueur d’onde. Lorsque c’est votre premier enfant, vous serez émerveillé, n’hésitez pas à faire part de toutes vos interrogations. Et surtout rassurez votre moitié sur le fait que vous aimerez toujours autant vos beaux-enfants.

Si vous êtes déjà parent, ne paraissez pas blasé, respectez l’émerveillement de votre conjoint et ne soyez pas surpris s’il pose des questions qui vous semblent saugrenues. Enfin, évitez les comparaisons avec votre première fois qui évoque forcément votre ex.

Quant aux enfants, un nouveau-né est souvent bien accueilli, il est le signe d’une cohésion et d’une stabilité. Pour autant, rassurez-les sur l’amour que vous garderez pour eux. Proposez-leur de participer aux préparatifs : recherche de doudou, poussette, etc.

Rassurez votre moitié sur le fait que vous aimerez toujours autant vos beaux-enfants après la naissance du nouveau bébé.

 

Une famille aux petits oignons

Inventez des rituels et partagez des activités ensemble. Ce sont les souvenirs communs qui forgent une famille.

Laissez quand même de l’espace à chacun pour une sensation de liberté.

N’oubliez pas votre couple et permettez-vous des escapades.

 

La famille recomposée, c’est aussi une chance !

La famille recomposée à plusieurs avantages pour l’enfant :

  • Passer d’une famille monoparentale à une famille recomposée est sécurisant pour un enfant.
  • Il développe ses facultés d’adaptation.
  • Le beau-parent lui ouvrira l’esprit en apportant sa culture, sa manière de vivre, etc.
  • Cela lui apprend à partager.
  • Il a plus d’amour, plus de partenaires de jeux, plus de vacances, etc.

 

Les 10 points à retenir

Guide de la super famille recomposée
Guide de la super famille recomposée
  1. 1 enfant sur 10 vit dans une famille recomposée.
  2. La base : anticiper, communiquer, s’adapter.
  3. Un soutien ferme du beau-parent est indispensable.
  4. Pour les enfants : expliquez-leur la situation avec des mots adaptés à leur âge pour qu’ils ne se sentent pas coupables.
  5. Pour trouver sa place, montrez de l’affection à vos beaux-enfants et laissez le temps faire.
  6. Pour les belles-mamans, n’essayez pas d’en faire trop, gardez du temps et de l’énergie pour vous.
  7. Pour les enfants, ne les laissez pas au centre de conflit entre ex.
  8. Laissez une place dédiée aux enfants en visite pour qu’ils ne se sentent pas comme des intrus.
  9. Soyez transparents en terme de finances et discutez en avance de a répartition du budget.
  10. Pour l’arrivée d’un nouveau bébé, le beau-parent ne doit pas hésiter à poser des questions. Le parent doit respecter son émerveillement et surtout ne pas faire de comparaison avec sa première grossesse.

Mon avis

Il s’agit d’un livre joliment illustré qui traite d’un sujet peu abordé mais qui touche de plus en plus de personnes. Chaque étape de la famille recomposée est abordée et on trouve réponse à quasiment toutes ses questions et surtout à chaque étape. Je le conseille à toutes les nouvelles familles recomposées ainsi qu’à celles déjà établies pour améliorer leur vie. Il m’aidera sans aucun doute sur de nouvelles étapes à venir Winking smile

Laissez un commentaire si vous vivez une situation similaire et que ce livre vous a aidé !

Et à mardi prochain pour le livre suivant ! En attendant soyez heureux et Zen 😀

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.